Voyage : 10 conseils pour faire plus facilement vos bagages !

0
208

Préparer les bagages avant un voyage est-il devenu pour vous un véritable fardeau ? Ne vous inquiétez point, quel que soit l’endroit où vous voudriez vous rendre, retrouvez dans cet article nos divers conseils pour préparer plus aisément vos bagages, afin de ne pas vous heurter à un quelconque ennui.

Renseignez-vous suffisamment sur les franchises des coopérations aériennes

Si vous ne le saviez pas, retenez une fois pour toutes que chaque compagnie (régulière, charter ou low-cost) dispose de sa propre réglementation. Néanmoins, en Europe, la norme commune voudrait que le poids d’un bagage autorisé par personne en soute ne dépasse pas 23 kg. De même, les dimensions du bagage ne doivent pas dépasser 56×45×25 cm. En ce qui concerne le bagage en main, le poids de celui-ci ne doit pas excéder 12 kg. Par ailleurs, pour les États-Unis d’Amérique, les passagers bénéficient d’une franchise supplémentaire. En effet, il est accordé pour la plupart du temps un total de deux bagages d’un poids moyen de 23 kg.

Quid des clauses particulières que proposent certaines franchises ?

Les voyageurs en classe affaires ou en première peuvent obtenir un bonus de 10 kg supplémentaires ou même un bagage additionnel du même poids. En effet, compte tenu du nombre de miles détenus, les programmes de fidélisation autorisent aux grands voyageurs jusqu’à 20 kg, et ceci, gratuitement. Toutefois, vous feriez bien de vous renseigner en amont, puisqu’en cas de dépassement de la franchise, le surpoids est facturé. Le montant varie en effet selon les compagnies aériennes et les destinations.

Optimaliser le poids des bagages

Pour un séjour à l’hôtel, donnez-vous la peine de vérifier si les serviettes, les gels de douches, le sèche-cheveux… sont bien à disposition. Et si vous voyagez à pied ou en auto-stop, essayez d’avoir le minimum. Par exemple, des vêtements en coton léger (facilement lavables) sont bien évidemment d’une première nécessité.

Les objets trop volumineux

Si vous vouliez voyager avec un objet plutôt spécial, c’est-à-dire avec un vélo, un fauteuil roulant ou un landau par exemple, vous devez nécessairement le signaler au moment de la réservation. En effet, ces types d’articles sont, à l’accoutumée, soumis à des régimes particuliers. Certaines compagnies affirment qu’ils sont inclus dans la franchise bagage ou font l’objet d’un tarif particulier en supplément. Par ailleurs, une autorisation préalable est requise auprès des compagnies disposant de quotas à respecter. Il faudra donc dans ce cas donner les dimensions justes de l’objet et de le présenter dans un conditionnement idéal.

Les objets « particuliers »

Il est nécessaire que vous sachiez que voyager avec un violoncelle ou une contrebasse par exemple implique un tarif spécial, car un siège doit être spécialement réservé. Par ailleurs, les objets très particuliers tels que les armes à feu ne sont eux acceptés qu’en soute (mais pas sur tous les vols). Aussi, même avec le feu vert de la compagnie, vous devez vous attendre à fournir des tonnes de documents (permis de port d’armes, autorisation de transport et plein d’autres justificatifs).

Le transport de liquides en bagages à main

Sur un vol au départ de l’Union Européenne ou des États comme l’Islande, la Norvège ou la Suisse, les passagers doivent se soumettre à des restrictions très strictes. En effet, les liquides, les pâtes, les gels et aérosols ne sont autorisés en cabine que lorsque le volume du contenant est inférieur ou égal à 100 ml. De même, les passagers doivent disposer ces liquides (peu importe le contenant) dans un sac en plastique transparent, refermable par zip ou pression. Le format dudit sac est de 20×20 cm et ne doit pas excéder un litre. Un passager égale un sac autorisé. Aussi, lors du passage au contrôle il devra être présenté individuellement.

Quelques exceptions que vous méritez de savoir

Les aliments pour bébé sont très importants pendant un vol. En effet, les biberons de plus de 100 ml peuvent être acceptés à condition que vous arriviez à prouver leur évidence. Il en est de même pour les médicaments liquides ; il vous sera demandé de présenter une prescription médicale à son nom, c’est-à-dire une ordonnance ou le certificat d’un pharmacien. Si vous fournissez les preuves demandées, vous pouvez dans ce cas embarquer sans vous faire emmerder par qui que ce soit. Pour finir, retenez que les produits achetés après les contrôles sécuritaires dans les « duty free » ou à bord de l’avion sont également acceptés à condition que vous les rangiez dans un sac en plastique transparent scellé.

Quels sont les objets proscrits en cabine comme en soute ?

Dans les cabines, il est formellement interdit de transporter des armes à feu. De même pour les armes blanches, c’est-à-dire les couteaux, les épées, les rasoirs à manches, les bâtons de ski, etc. Par ailleurs, en cabine comme en soute, il est également prohibé de transporter des substances et matières dangereuses comme les munitions, les pétards, de l’essence, du gaz… Toutefois, les rasoirs de type jetables ou des allumettes sont admis !

Limitez au maxi les risques du transport

2 % de bagages égarés par les compagnies aériennes selon les chiffres officiels. Vous vous dites certainement que c’est négligeable, mais la probabilité d’appartenir à ces 2 % n’est, elle, pas négligeable. Alors, il est préférable que vous ne preniez aucun risque. Pour y arriver :

  • Étiquetez vos bagages avec toutes ses coordonnées ;
  • Gardez sur vous les objets essentiels et valeureux (papiers d’identité, appareil photo, bijoux, etc.) ;
  • Ayez aussi sur vous une mini trousse de toilette et des vêtements de rechange ;
  • Pour un départ en groupe, répartissez dans chacune des valises des vêtements et des objets. Ainsi, au cas où l’une d’entre elles s’égarerait, chacun trouvera un minimum d’affaires.

Et en cas de perte ou de casse ?

Si vos bagages sont détériorés ou ont carrément répondu absents sur le tapis, vous avez la possibilité de porter plainte auprès du service bagage de la compagnie aérienne en remplissant le formulaire fourni dans l’aérogare d’arrivée. Retenez surtout que le délai pour déposer votre réclamation est de 21 jours, ceci conformément à la convention de Montréal qui fait loi dans le transport aérien des bagages.

Si vos bagages ne sont pas rapidement restitués par la compagnie, envoyez dans ce cas le formulaire au service client de la compagnie. Munissez-vous de la copie du billet d’avion, des reçues des cartes d’embarquement et d’une lettre notifiant les détails des objets perdus pour établir une indemnisation. Si la valeur de vos objets dépasse 1 200 euros (limite de la Convention), vous auriez dans ce cas-là opté pour une assurance contre la perte ou le vol avant même votre départ. Pensez-y !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.