9 conseils pratiques pour une excellente randonnée

0
25

Beaucoup de noms sont restés accolés à la randonnée. L’un de ses pères, Horace-Ferdinand Bénédicte de Saussure fut également un grand pratiquant de l’alpinisme. Mais Rousseau, l’éminent auteur des Rêveries du promeneur solitaire n’y est pas aussi étranger. Néanmoins, la randonnée n’est pas que contemplative comme elle fut jusqu’à une certaine époque. Elle est aussi sportive et attire sur les routes et les montagnes du monde des milliers de pratiquants chaque année. Dans l’un ou l’autre des cas, c’est une activité très passionnante. Pour ce faire, voici 9 conseils pratiques pour une excellente randonnée…

Choisir le lieu de la randonnée

Sans avoir choisi le lieu, il n’y a pas de randonnée. En effet, il existe aujourd’hui de magnifiques endroits où faire de la randonnée se révèle vraiment envoutant. Ainsi, du sentier GR20 de Corse à la Haute Route entre la France et la Suisse, vous n’aurez que l’embarras de choix. Par ailleurs, vous pouvez faire l’option de sentiers ou de domaines hors du territoire français. À cet effet, certains continents, à l’instar de l’Asie (et son magnifique Himalaya) et l’Amérique, offrent de nombreux lieux de randonnées aux pratiquants.

Chercher une carte et délimiter vos lieux de passage

Tout bon randonneur doit savoir où il commence sa marche et où il la termine. Cela est d’autant plus important lorsque vous choisissez de randonner hors des sentiers battus. Ainsi, c’est une mesure sécuritaire à prendre à l’avance pour éviter de se créer des ennuis inutiles. Il est donc arrivé que des randonneurs se perdent ou qu’ils soient agressés par des animaux, etc. ; des choses que nous ne vous souhaitons pas.

Adopter le bon équipement

Qui veut voyager loin ménage sa monture, dit-on. C’est ici et mieux qu’ailleurs que ce dicton populaire a toute sa valeur. En effet, selon le lieu où l’on désire faire une randonnée, on s’approprie l’équipement adapté. Ainsi, faire de la randonnée à travers les montagnes de l’Himalaya n’est pas la même chose que randonner à travers le pays Dogon au Mali. De ce fait, l’équipement doit répondre aux contraintes du milieu de la randonnée, aux temps que durera la randonnée, à votre physique, etc. De ce fait, certains équipements de randonnée reviennent souvent, quelle que soit la zone de pratique. C’est le cas :
  • des souliers qui doivent avoir une semelle antidérapante ou semi-rigide ;
  • du sac à dos de 25 à 50 l ;
  • de la gourde dont la contenance doit être supérieure ou égale à 1 l ;
  • de l’imperméable avec membrane imper-respirante ;
  • etc.

Il ne faut pas oublier un classique de la randonnée : le GPS. Avant votre départ, vous pouvez chercher en savoir plus sur les meilleurs GPS de randonnée. Par ailleurs, la trousse de premiers soins doit également figurer dans votre sac… On ne sait jamais !

Consulter la météo le moment ou la veille du départ

La météo est une alliée de longue date du randonneur. À cet effet, il est important de connaitre les prévisions météorologiques qui vont caractériser votre zone de pratique. Cela vous permet à cet effet de prendre des dispositions pratiques ou d’annuler tout simplement votre sortie un jour pas très favorable. Ainsi, éviterez-vous pluie, avalanche, grêle et même tempête…

Choisir de partir en groupe est une bonne option

Si Rousseau aimait bien la solitude, ce n’est vraiment pas ce qu’il y a de mieux en randonnée. En effet, cette activité est plus intéressante quand elle se pratique en groupe. En outre, en plus de l’atmosphère conviviale de groupe, il y a le volet sécuritaire. De ce fait, en cas de pépin, vous pourriez bénéficier de l’assistance de vos paires. Le groupe peut être constitué de vos amis, de la famille ou encore de vos camarades d’école… Avoir dans le groupe au moins une personne expérimentée est un paramètre à prendre en compte.

Utiliser le balisage pour se retrouver

Avoir la carte et le GPS est très intéressant ; ils sont d’ailleurs indispensables. Cependant, une technique vieille comme le monde est de baliser aussi votre chemin de randonnée si vous ne suivez pas une piste conventionnelle. En effet, la plupart des routes de randonnées sont balisées pour empêcher les randonneurs de se perdre. S’il y en a déjà, inutile d’en compléter sur le même chemin au risque de détourner certaines personnes qui ne comprendront pas vos balises !

Garder à côté votre bidon d’eau

Tous les randonneurs expérimentés le savent, l’eau doit être toujours à porter de main. En effet, il est recommandé de boire avant même d’avoir soif. Car, on se sait jamais, la déshydratation peut vous rendre plus vulnérable à l’hypothermie et au mal d’altitude. Ce qui peut s’avérer dramatique, surtout si vous êtes seul.

Prendre de pause régulièrement

Il ne coûte rien de s’arrêter quand l’organisme l’exige. Récupérer puis continuer son chemin après est une bonne manière de faire une randonnée. Pour les débutants par exemple, il est conseillé au moins un arrêt de 10 minutes toutes les heures. La randonnée n’est pas aussi contraignante que l’alpinisme, mais c’est tout de même un sport ou un loisir qui demande un effort physique important.

Garder avec vous au moins un moyen de communication

Il est déjà arrivé que des randonneurs se perdent en forêt… Ce que nous ne vous souhaitons justement pas. À cet effet, il est important, en plus de la balise de détresse, du GPS et de la carte, de garder avec vous un téléphone portable pour des appels rapides en cas de nécessité. Il est par ailleurs essentiel de ne pas se servir de l’appareil pour des selfies intempestifs pendant votre randonnée. En effet, cela pourrait ralentir votre élan… À cet effet, faites attention à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.